Comment sont testés vos vêtements ?
1 juillet 2015
Louane Tissavel (108 articles)
Partager

Comment sont testés vos vêtements ?

Peu connus du grand public, les tests des vêtements quelle que soit leur marque, sont un impératif de tous les fabricants. Le processus entre la création d’un modèle et sa commercialisation subit en effet plusieurs étapes, et explique souvent les écarts de prix entre les marques.

L’industrie du textile représente un marché extrêmement important du secteur économique, et à ce titre bénéficie de normes de qualité à respecter. Avant d’être mis en vente, un vêtement passe par différentes étapes dont la résistance à l’eau et aux frottements, au boulochage, et au test des couleurs. Ce sont alors des étapes indispensables afin de respecter les normes environnementales, de sécurité et de durée de vie.

Le test de résistance à l’abrasion qui concerne le corps du vêtement et sa matière, mesure le degré de frottement qu’un tissu peut supporter avant de se déchirer. Particulièrement important afin de garantir une qualité optimale d’un vêtement, ce test appelé aussi test sur Martindale du nom de la machine utilisée, se mesure en tours Martindale. Plus ce chiffre est élevé et plus la machine effectue de tours, plus le vêtement résistera à l’abrasion. Fonctionnant comme du papier de verre, la machine peut effectuer alors des centaines de milliers de tours abrasifs pendant plusieurs jours selon la qualité du tissu employé.

Un test de résistance aux frottements est également utilisé par les professionnels de l’industrie textile, afin de noter sur une échelle de 1 à 5 la faculté du tissu à déteindre. Ce risque de déteinte a donc une incidence directe sur les achats des consommateurs, car une mauvaise résistance d’un vêtement au lavage est synonyme de vêtement gâché. Les marques sont alors sensibles à cette résistance à la déteinte, qui doit être la plus élevée possible pour conserver une garde-robe longtemps.

Les bouloches constituent sans nul doute la hantise de tous les amateurs de mode. Désagréables au possible et entamant le confort d’un vêtement, celles-ci font cependant l’objet d’un test en usine. À l’instar du test de résistance, le test de boulochage attribue une note de 1 à 5 en fonction de la formation de bouloches. L’application de produits chimiques sur le tissu permet ainsi de noter un vêtement de qualité, avec notamment la mention anti-boulochage qui est toujours un plus en termes de ventes.

Le lavage et le séchage à répétition déteignent un vêtement. Afin de pallier ce problème majeur de la grande distribution, les industriels ont alors mis en place un test d’évaluation de tenue du vêtement à la teinte sur une échelle de 1 à 8. La précision d’une couleur doit également être la même d’un bout à l’autre de la production, ce qui implique qu’un test soit effectué sur tous les modèles. Les couleurs Pantone sont ainsi utilisées pour mesurer avec une précision extrême cette uniformité des couleurs.

Louane Tissavel

Louane Tissavel

Louane, blogueuse, passionnée de fashion hommes et femmes depuis quelques années. Je souhaite partager avec vous les dernières tendances en matière de beauté, bien-être, mode et lifestyle. Vous trouverez de nombreux conseils et bons plans en France et partout dans le Monde. Je rédige la plupart des articles de mon blog Tissavel.fr mais favorise avant tout le partage. J’accueille avec grand plaisir toutes vos offres de collaboration pour la rédaction d’articles (articles invités par exemple) N’hésitez pas à me contacter !

Commentaires

Auccun commentaire ! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Vos données seront en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Aucune autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués par *