Tout savoir sur la compression médicale
24 octobre 2018
Louane Tissavel (98 articles)
Partager

Tout savoir sur la compression médicale

Les personnes qui souffrent d’une insuffisance veineuse chronique sont souvent orientées vers la contention médicale. Celle-ci a pour objectif de soutenir les veines qui ont tendance à se dilater. Il convient de noter qu’elle se présente sous différents aspects, en fonction de la pathologie veineuse et des besoins de chaque personne.

Les différents types de bas médicaux compressifs

Il faut noter qu’on appelle généralement, et à tort, « bas de contention » tous les bas médicaux compressifs. Or, ces dispositifs comprennent aussi bien les chaussettes comme les mi-bas et les bas- jarret que les collants et les bas-cuisses, qu’ils soient auto-fixants ou non. Il est important de savoir que les besoins de compression sont classés en quatre niveaux et s’expriment en mmHg. C’est le médecin qui détermine la classe de compression pour chaque malade. Ainsi, la classe 1 concerne la compression entre 10 et 15mmHg, la classe 2 celle située entre 15,1 et 20 mmHg, la classe 3 entre 20,1 et 36 mmHg et la classe 4 toute compression supérieure à 36mmHg.

Fonctionnement des bas de contention

Il faut savoir que la contention médicale est également appelée compression médicale. Les bas médicaux compressifs ont pour but de compresser les jambes du patient afin de faciliter la remontée du sang dans la jambe puis vers le cœur. C’est pourquoi la contention médicale est recommandée pour les cas d’insuffisance veineuse et de varices puisqu’elle favorise le retour veineux. Elle permet également de réduire la douleur ressentie par la personne et d’éviter l’apparition d’un certain nombre de complications, notamment les ulcères variqueux. Les femmes enceintes peuvent également porter des bas de contention afin de prévenir les pathologies veineuses. Il faut noter qu’ils sont utilisés en complément des crèmes et gels anti-jambes lourdes ainsi que divers médicaments veinotoniques.

Comment utiliser les bas de contention ?

Il est conseillé de mettre ses bas de contention le matin, dès le réveil. Pour plus de facilité, il faut les enfiler en position couchée. Il faut les garder pendant toute la journée, afin d’obtenir une efficacité maximale, d’autant plus que l’on est le plus souvent debout pendant le jour. Et au moment d’aller se coucher, on doit les retirer, car il n’est pas nécessaire de les garder au lit. Il existe toutefois certaines contre-indications au port de bas de contention. Il s’agit notamment des infections cutanées, des phlébites, des allergies au latex, des dermatoses suintantes, des plaies non cicatrisées, etc. Et pour acheter les bas de contention, il suffit de se rendre dans une pharmacie ou orthopédie. Il est également possible de s’en procurer sur les portails de vente en ligne de produits médicaux.

L’action hémodynamique des bas médicaux compressifs est plus qu’intéressante puisque ces dispositifs permettent d’augmenter entre 400 et 600 % la vitesse circulatoire. En outre, après 15 jours seulement de port régulier de chaussettes de compression de classe 1, les douleurs commencent à disparaitre. Il est donc recommandé de suivre les prescriptions de son médecin en matière de compression médicale pour bénéficier d’un meilleur confort de vie.

Louane Tissavel

Louane Tissavel

Louane, blogueuse, passionnée de fashion hommes et femmes depuis quelques années. Je souhaite partager avec vous les dernières tendances en matière de beauté, bien-être, mode et lifestyle. Vous trouverez de nombreux conseils et bons plans en France et partout dans le Monde. Je rédige la plupart des articles de mon blog Tissavel.fr mais favorise avant tout le partage. J’accueille avec grand plaisir toutes vos offres de collaboration pour la rédaction d’articles (articles invités par exemple) N’hésitez pas à me contacter !

Commentaires

Auccun commentaire ! Vous pouvez être le premier à commenter ce post !

Ecrire un commentaire

Vos données seront en sécurité! Votre adresse e-mail ne sera pas publié. Aucune autres données ne seront pas partagées avec des tiers. Les champs obligatoires sont marqués par *